Les progressistes condamnent la répression de la marche anti-guerre à Niscemi, en Italie

Les groupes anti-guerre et les écologistes ont intensifié leur campagne contre la présence de bases militaires et de garnisons de l’OTAN et des États-Unis à travers l’Italie

10 août 2022 par Dépêche des peuples

Des groupes anti-guerre et d’autres sections progressistes en Italie ont dénoncé la répression d’une marche anti-guerre dans la commune de Niscemi en Sicile.

Le dimanche 7 août, des centaines de militants et écologistes de groupes comme Mouvement No MUOS, Mouvement No Base – Coltano, A Foras – Sardaigne, Punta Izzo Possible, Collectif autonome des travailleurs portuaires, Écologie politique – Palerme, et d’autres ont organisé une marche pour la base militaire contrôlée par les États-Unis à Niscemi qui abrite l’une des stations au sol du système de communication militaire américain, Mobile User Objective System (MUOS).

Les forces de sécurité italiennes ont violemment réprimé la marche à l’aide de canons à eau et de gaz lacrymogène.

Des groupes anti-guerre ont protesté contre l’action de la police et déclaré que les forces de sécurité avaient utilisé des cartouches de gaz lacrymogène contenant des produits chimiques dangereux pour attaquer la marche pacifique.

Des militants de divers groupes anti-guerre et initiatives écologiques s’étaient rassemblés à Niscemi dans le cadre d’un camp de trois jours organisé par le mouvement No MUOS du 5 au 7 août.

La marche vers la base militaire a été organisée le troisième jour du camp pour protester contre la présence de camps militaires des États-Unis et de l’OTAN à travers l’Italie, y compris la station au sol MUOS à Niscemi.

Dans le camp de trois jours, les participants ont discuté de l’impact des guerres impérialistes et des garnisons militaires sur le climat et l’écologie.

Le mouvement No MUOS a déclaré qu’« il existe une relation très étroite entre la crise climatique et les guerres. L’impact des guerres sur l’environnement commence bien avant que le conflit militaire ne se matérialise. Construire et maintenir des forces militaires consomme d’énormes quantités de ressources naturelles et [conduit à] d’énormes volumes d’émissions de gaz à effet de serre.

Selon le mouvement No MUOS, de vastes régions de la Sicile sont confrontées à un grave désastre écologique en raison de la présence de garnisons militaires et de projets de développement non scientifiques. Le mouvement No MUOS a été lancé en Italie pour s’opposer à l’installation et au fonctionnement de la station au sol de MUOS à Niscemi, adjacente à la réserve naturelle de Sughereta di Niscemi.

Le 8 août, Potere al Popolo (Pouvoir au peuple) a déclaré : « Nous sommes de retour pour manifester avec des centaines de personnes au cœur de la réserve naturelle de Sughereta, qui protestent contre les antennes de la marine américaine, qui sont également utilisées pour contrôler les drones qui exportent trop souvent la mort dans le monde entier.

"Nous l’avons fait hier, comme bien d’autres fois, et nous le referons à chaque fois, car ce combat, qui dure maintenant depuis 10 ans, est emblématique de la présence militaire américaine dans notre pays, mais aussi de la dévastation de nos territoires infligée par ceux qui nous gouvernent. Nous voulons arrêter la militarisation de notre pays et sauvegarder nos territoires, ainsi que la santé des personnes et de la nature », a ajouté Potere al Popolo.

Dans son communiqué du 8 août, le Front de la jeunesse communiste (FGC) a condamné la répression policière à Niscemi. FGC a déclaré que "la lutte No Muos est un exemple de persévérance et de combativité pour mettre les bâtons entre les roues de l’impérialisme".

« En route pour les bases de l’OTAN et des États-Unis ! Aucune implication de l’Italie dans les plans impérialistes ! dit le FGC.

En juin, le mouvement No Base a organisé une manifestation massive à Coltano, Pise, contre le projet du gouvernement italien d’ouvrir une nouvelle base militaire dans le parc San Rossore à Coltano.

Le Collectif autonome des travailleurs portuaires est également actif dans les protestations contre l’utilisation des ports italiens comme Gênes pour transférer des armes et des munitions pour les guerres impérialistes.

source : https://peoplesdispatch.org/2022/08/10/progressives-condemn-repression-of-anti-war-march-in-niscemi-italy/

Commentaires

  • 19 août 2022, 01:22, par Stirner

    Enfin on commence à cibler le rôle des impérialistes (Américains en l’occurence, mais ils ne sont pas les seuls) sur la survenue des guerres et du dérèglement climatique dans le monde entier. Rien d’étonnant non plus à ce que ce soit en Italie, que cette dénonciation soit faite. Quand on est un grand peuple, on a beau essayer de devenir con , le naturel revient au galop ; merci aux Italiens.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

La défaite du jour du souvenir

27 janvier, par Roberto Ferrario 1 com

Article de Paolo Ferrero ex secrétaire général de Refondation Communiste, coordinateur de l’Union Populaire en Italie vice président de la Gauche Européenne Aujourd’hui, le 27 janvier, c’est le jour (...)

LIRE LA SUITE

Les chars en Ukraine nous emmènent dans la troisième guerre (...)

26 janvier, par Roberto Ferrario 3 coms

Article de Paolo Ferrero ex secrétaire général de Refondation Communiste, coordinateur de l’Union Populaire en Italie vice président de la Gauche Européenne Les chars en Ukraine nous emmènent dans la (...)

LIRE LA SUITE

Pour la vérité sur la mort d’une bénévole de la Croix-rouge de (...)

24 janvier, par Himalove 1 com

Une lettre adressée aux gilets jaunes de Malataverne que je n’hésite pas devant la gravité de l’affaire à exposer aux yeux de tous notamment les camarades communistes de Bellaciao. Bonjour les gilets (...)

LIRE LA SUITE

Projection-débat : les raisons de la guerre en Ukraine

23 janvier, par Roberto Ferrario 2 coms

Finalement après des mois ça commence à bouger à gauche et jesuis fier que ça commence par ma ville... CGT union départementale VAL de Marne Vendredi 27 janvier à 20h / Ivry-sur-Seine Projection-débat : (...)

LIRE LA SUITE

« Inflation, le retour » Angle d’ATTAC !

21 janvier, par Podcasts

Première émission Angle d’ATTAC 2023 sur Radio Campus ce Samedi 21 Janvier de 12 à 13 heures, https://www.campuslille.com/ Après plusieurs décennies d’une inflation modérée, voire maîtrisée, (rappel (...)

LIRE LA SUITE

La retraite pour les morts - C’est l’Heure de l’Mettre (...)

18 janvier, par Podcasts 3 coms

En des temps reculés, la CGT qualifia le premier système de retraites de « retraites pour les morts ». Fixée à 65 ans (tiens tiens...), la retraite ne pouvait concerner qu’une infime quantité de (...)

LIRE LA SUITE