« Pas de vote extrême !! »

13 juin, par Raff 6 coms

Via Un Monde Riant

Un truc qui me fait un peu de peine, c’est quand des responsables politiques appellent à ne pas voter "pour les extrêmes" en mettant la gauche traditionnelle dedans : ça veut dire qu’ils tablent sur l’ignorance de leurs électeurs qui n’auront pas fait le travail d’analyse.

T’imagines, appeler "extrême-gauche" une coalition réformiste qui n’est ni anticapitaliste, ni révolutionnaire, ni décentralisée, et qui est présentée comme étant d’égale menace au parti fondé par des nazis et des SS et dont le but est de faire un état ethnique autoritaire ?

Et t’as des gens "raisonnables", "universalistes", "républicains" qui vont dire "oui oui c’est tout à fait ça, aucune voix aux extrêmes" parce qu’ils ont réussi à trouver que ce slogan était pertinent d’une certaine façon... Genre si on ouvre jamais aucun livre d’histoire, ok.

Et comme il doit pas exister plus de 3 journalistes en France capables de leur dire en face, on va bouffer une semaine de "pas de vote extrême" et tous les profils FBPE 🇫🇷 🇪🇺 (Follow Back Pro Europe : les gens qui se reconnaissent entre eux sur Twitter pour leur combat pour la défense de l’UE, ndlr) vont se contorsionner pour expliquer que taxer les riches c’est aussi grave que de déporter des arabes.

Commentaires

  • 13 juin, 23:57, par Stirner

    D’accord avec le camarade Raff. Le but des capitalistes est bien évidemment d’abrutir le prolétariat. On en a eu un bon exemple avec le dernier gouvernement qui a détruit l’école (en même temps d’ailleurs que l’hôpital) pour que les élèves n’apprennent pas, ne raisonnent pas, réchignent en somme à se cultiver, ce qui amène une part de + en + importante de la population à confondre (e.g) la gauche (PC, PS) et l’extrême gauche (trotkystes, anarchistes ). Et cette faiblesse analytique lui est suggérée par les propos imbéciles, tenus dans les media et qui visent, dans ce cas, à dénigrer l’un des rares hommes politiques qu’il soit encore possible d’entendre : je fais bien sûr allusion à Mélenchon et à ses camarades de la France Insoumise.

  • 14 juin, 04:47, par zorba

    Etre pro UE, pro OTAN et pro guerres américaines et humanitaires reste le clivage essentiel pour accéder aux postes du pouvoir et défendre les positions et intérêts des classes dominantes, hésiter ou rejeter un de ces points est de l’extrémisme.
    Il ne faut pas non plus se faire trop d’illusions sur "La République c’est moi !’ de Méluchon, ni sur ses chances d’être élu Premier Ministre. Ni oublier les trahisons des socialistes quant ils sont au pouvoir, les quarante et une dernières années sont riches d’exemples...de Mitterrand à Hollande - Valls en passant par Jospin et Delors.

  • 15 juin, 07:49, par Thomas

    Que devient LO et NPA ? On les classe dans l’ultragauche ? Et le PS, EELV et PC, on les met dans les islamogauchistes ? Tout ça c’est la propagande de l’extrême droite repris par les LR et les macrons pour diaboliser la gauche par l’intermédiaire des médias (BFMTV, LCI, CNEWS) aux ordres. Au RN, au FN, au le Pen, il y aura toujours le mot haine qui domine.

  • 15 juin, 09:22, par zorba

    le PS et EELV classés à gauche, ça donne déjà mal au ventre. Mais les mettre à l’extrême gauche, c’est correct en regardant une carte du monde atlantique pour les placer sous orbite américaine et en faire des soumis à l’impérialisme germano-américain.

    Tout cela n’aura pas grande importance quand les militaires russes et ceux de l’OTAN feront jou-jou avec leurs bombes nucléaires, neutres en carbone bien évidemment et respectant les droits de l’homme, cela va de soi pour les bombes de l’OTAN.

  • 18 juin, 08:34, par keg26

    18/06/2022 – Journal de Guerre N° 38 (J + 114) - https://wp.me/p4Im0Q-5B7 - Faut-il battre le rappel, après le 18 Juin pour créer un contre-pouvoir ? Devons-nous voter « étroit de notre égoïsme » ou large de notre ambition commune au bien-être. Parfois, il faut oser dépasser nos propres limites d’horizon, surtout politiques dès qu’il est exigée une vraie réponse citoyenne.

  • 25 juin, 08:53, par keg26

    25/06/2022 – Journal de guerre N° 39 (J + 120) - https://wp.me/p4Im0Q-5BF - Ils squattent 54% de l’assemblée, alors que la loi interdit le cumul de sièges (2,17). Et vous ne dites rien ! Ils ont donc raison puisque vous vous taisez !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Construire un parti mondial pour la révolution socialiste

2 juillet, par Jean Dugenêt 1 com

Le texte que je publie ici sera le premier chapitre d’un livre intitulé "Défense du trotskysme III". Je montre que les conditions sont maintenant favorables pour construire un parti mondial de la (...)

LIRE LA SUITE

La justice française rejette l’extradition de dix anciens (...)

30 juin, par Bellaciao

Les terroristes des « années de plomb » échappent à la justice italienne. Après de longues décennies de demandes insistantes de la part de l’Italie, la cour d’appel de Paris a émis un avis défavorable, (...)

LIRE LA SUITE

Des néo-nazis russes combattent en Ukraine

Rapport du renseignement allemand sur les néonazis russes en Ukraine Le service fédéral de renseignement allemand (BND) a préparé un rapport confidentiel sur l’implication de groupes (...)

LIRE LA SUITE

Nous sommes à un moment crucial de l’histoire...

29 juin, par Eve76 2 coms

Nous sommes à un moment crucial de l’histoire de l’humanité. Ou nous laissons le capitalisme poursuivre sa course folle ou nous nous attelons aux bifurcations nécessaires. (...)

LIRE LA SUITE

Les néo-nazis au service de Poutine

Publié le 21 mars 2022 A partir du site web : theconversation.com Comment, au fil des ans, l’Etat a appuyé les néonazis en Russie De nombreux commentateurs ont déjà montré qu’il est absurde de dire (...)

LIRE LA SUITE

Grèves autour des salaires : « un niveau de conflictualité jamais (...)

29 juin, par Rap2F 1 com

Face à l’augmentation des prix de l’énergie, du carburant et de l’alimentaire, les grèves pour des augmentations de salaires se multiplient comme une traînée de poudre dans les entreprises. Depuis la (...)

LIRE LA SUITE