Racisme et sexisme au travail : des luttes qui s’imposent dans les conflits sociaux

22 février 2022, par Rap2F

Au cœur des entreprises, parfois jusque devant les tribunaux, les luttes contre le sexisme et le racisme au travail ont reçu un coup de projecteur ces derniers mois. Pour certaines franges du salariat, exiger des conditions de travail dignes s’accompagne nécessairement de la dénonciation d’autres oppressions. Les syndicats s’emparent donc de plus en plus de ces enjeux. Mais des obstacles demeurent : peur de témoigner chez les femmes précarisées, manque d’outils pour les victimes de discriminations racistes…

« Ferme ta gueule, sale nègre… » dans une agence Groupama de Fort-de-France (Martinique), le cadre qui aurait lancé cette insulte raciste le 16 juin 2021 à un salarié, s’en mordra vite les doigts. Très vite, la nouvelle circule dans l’agence de Martinique, mais aussi dans celles de Guyane et de Guadeloupe. Dès le lendemain, 230 salariés, soit la totalité des effectifs de Groupama Antilles-Guyane, cessent le travail en soutien, rapporte le journal de Force Ouvrière, syndicat particulièrement actif dans la grève. L’employé insulté dépose plainte, les grévistes exigent à la fois que Groupama se porte partie civile, mais également que le cadre présumé raciste soit mis à pied. Trois jours de grève suffiront à faire accepter toutes leurs revendications.

Des milliers de kilomètres plus loin, à Bondy (Seine-Saint-Denis), un samedi matin de novembre 2021, une quarantaine de salariées de l’enseigne Monoprix sont rassemblées devant leur magasin. Quelques mois plus tôt, une plainte pour harcèlement sexuel a été déposée par l’une de leur collègue, contre un cadre du magasin. « Depuis cette plainte, la direction et le siège n’ont rien fait, ils ont classé l’affaire », fustige Vérine Paris, élue CGT au CSE. « Ils ont juste interdit au harceleur de s’approcher de la victime à moins de trois mètres, et de lui parler. Il n’y a pas d’autre sanction ». Cette passivité a été le déclencheur de plusieurs heures de grève, en soutien aux collègues harcelées.

Lire la suite : https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/racisme-et-sexisme-au-travail-des-luttes-qui-simposent-dans-les-conflits-sociaux-022212816

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

La défaite du jour du souvenir

27 janvier, par Roberto Ferrario 1 com

Article de Paolo Ferrero ex secrétaire général de Refondation Communiste, coordinateur de l’Union Populaire en Italie vice président de la Gauche Européenne Aujourd’hui, le 27 janvier, c’est le jour (...)

LIRE LA SUITE

Les chars en Ukraine nous emmènent dans la troisième guerre (...)

26 janvier, par Roberto Ferrario 3 coms

Article de Paolo Ferrero ex secrétaire général de Refondation Communiste, coordinateur de l’Union Populaire en Italie vice président de la Gauche Européenne Les chars en Ukraine nous emmènent dans la (...)

LIRE LA SUITE

Pour la vérité sur la mort d’une bénévole de la Croix-rouge de (...)

24 janvier, par Himalove 1 com

Une lettre adressée aux gilets jaunes de Malataverne que je n’hésite pas devant la gravité de l’affaire à exposer aux yeux de tous notamment les camarades communistes de Bellaciao. Bonjour les gilets (...)

LIRE LA SUITE

Projection-débat : les raisons de la guerre en Ukraine

23 janvier, par Roberto Ferrario 2 coms

Finalement après des mois ça commence à bouger à gauche et jesuis fier que ça commence par ma ville... CGT union départementale VAL de Marne Vendredi 27 janvier à 20h / Ivry-sur-Seine Projection-débat : (...)

LIRE LA SUITE

« Inflation, le retour » Angle d’ATTAC !

21 janvier, par Podcasts

Première émission Angle d’ATTAC 2023 sur Radio Campus ce Samedi 21 Janvier de 12 à 13 heures, https://www.campuslille.com/ Après plusieurs décennies d’une inflation modérée, voire maîtrisée, (rappel (...)

LIRE LA SUITE

La retraite pour les morts - C’est l’Heure de l’Mettre (...)

18 janvier, par Podcasts 3 coms

En des temps reculés, la CGT qualifia le premier système de retraites de « retraites pour les morts ». Fixée à 65 ans (tiens tiens...), la retraite ne pouvait concerner qu’une infime quantité de (...)

LIRE LA SUITE