Tant pis pour le sud.

30 décembre 2021, par jy.D 1 com

Nino Ferrer (*) a toujours été pour moi un chanteur rigolo.

« Gaston y a le téléfon qui son, et y a jamais person qui y répon ».

Une façon très originale de ridiculiser les auteurs à rimes grandiloquentes.

Mais un jour, en écoutant une compilation de ses morceaux, je suis tombé sur « Désabusion », d’une telle mélancolie que j’ai eu du mal à admettre que c’était le même qui avait composé « Mirza », ou « Oh et Hein, Bon ! ».

Bien sûr il peut sembler un peu facile de découvrir qu’un clown cachait un écorché vif, c’est un gros cliché, je sais, mais concernant cet homme qui n’est devenu français qu’en 1989, cela m’a conforté dans l’idée que les génies étaient ceux qui faisaient des choses simples, et étaient toujours des personnes qu’on avait envie de croiser dans des bistrots.

Mais voilà, dans la réalité, c’était quelqu’un d’ombrageux, de triste, colérique et incompréhensible.

Je ne peux pas m’empêcher d’imaginer quelle chanson il aurait pu écrire à notre époque.

La chanson « désabusion » est sûrement le titre que je qualifierais le plus de prophétique, mais encore une fois, il est trop facile de faire parler les morts.

Il n’aimait pas son époque, il ne comprenait rien aux yé-yé qui faisaient fortune en pillant le répertoire anglo saxon avec des adaptations stupides en terme de paroles.

Lui, il savait écrire, et d’ailleurs la preuve, c’est que souvent je me dis que telle ou telle de ses chansons, j’aurais pu l’écrire.

Sauf qu’il n’y avait que lui pour écrire de tels textes, et moi je refuse la fausse modestie, je suis jaloux à titre posthume de son talent.

Alors je vais juste essayer de jeter les première lignes d’une chanson qui ne verra jamais le jour :

« Buvons debout ».

Cela raconte l’histoire d’ivrognes qui un jour apprennent que désormais, il ne sera autorisé de boire dans les bars que debout, mais sur une seule jambe, avec le coude de la main gauche sur la bouche.

C’est trop de travail pour moi, mais je vous laisse imaginer le bide total que cela ferait.

Ceci dit, bonne gueule de bois annuelle.

Que vivent les alambics.


(*) Chanteur des années 70, qui s’est suicidé en 1998, alors qu’il était déjà complètement oublié du monde du spectacle.

Commentaires

  • 30 décembre 2021, 17:10, par Thomas

    Dans mon pays il y a un dicton qui dit qu’il faut toujours boire debout car c’est plus facile de s’assoir après que de boire assis ou il est très difficile de se lever après.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

« La disparition de Dom Phillips et Bruno Pereira marque un (...)

17 juin, par la forêt de Yablokov

par Eliane Brum 16 Juin 2022 Le journaliste Dom Phillips et le chercheur Bruno Pereira ont disparu depuis une semaine en Amazonie, probablement assassinés. Pour l’écrivaine Eliane Brum, « ils sont (...)

LIRE LA SUITE

Repas solidaire pour Georges Abdallah (samedi 18 juin - 18h au (...)

16 juin, par jean1

Après la manifestation nationale pour exiger la libération de Georges Abdallah qui se déroulera à Paris, samedi prochain 18 juin (à 15h - Place des Fêtes), rendez-vous est pris, ce même jour à partir (...)

LIRE LA SUITE

« Pas de vote extrême !! »

13 juin, par Raff 4 coms

Via Un Monde Riant Un truc qui me fait un peu de peine, c’est quand des responsables politiques appellent à ne pas voter "pour les extrêmes" en mettant la gauche traditionnelle dedans : ça veut (...)

LIRE LA SUITE

Territoires contestés et sujets sociaux : Conflits, résistances et (...)

12 juin, par Guillermo

Depuis le siècle dernier et à ce jour, au Mexique, comme dans d’autres endroits d’Amérique latine, l’État et les entreprises agroalimentaires et d’extraction des ressources naturelles (nationales et (...)

LIRE LA SUITE

La grève des urgences s’appuie sur « des zones de résistance (...)

3 juin, par Rap2F 14 coms

3000 personnes réunies à Oloron-Sainte-Marie contre la fermeture des urgences. 1000 à Carhaix contre celle des soins continus. La grève des urgences annoncée le 7 juin dans les hôpitaux s’annonce (...)

LIRE LA SUITE

Fricotages, magouilles et tripatouillages sur AgoraVox

31 mai, par Jean Dugenêt 4 coms

AgoraVox était un site de journalisme citoyen. L’idée était belle, généreuse… Elle allait révolutionner le système d’information des Français. Finie la mainmise de quelques capitalistes sur des grandes (...)

LIRE LA SUITE