Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

GOODYEAR - Ne laissons pas salir celles et ceux qui luttent !
de : La Louve
jeudi 31 janvier 2013 - 12h55 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 38.7 ko

Un message de colère aux salauds (et plus généralement, un message à toutes celles et tous ceux, où qu’ils se trouvent, qui pensent leur vengeance arrivée, et voir enfin par terre l’un des syndicats CGT les plus courageux et les plus combattifs de ces quinze dernières années) et aussi, un message de soutien, toujours, pour celles et ceux qui luttent , chez GOODYEAR (et partout).

A ceux qui disent, par exemple chez Dunlop ( Nb : l’usine d’en face "scindée" il y a quelques années sur le projet 4x8 à l’époque organisé pour le patronat par la CFTC et la CGC-CFE) : "Voilà, c’est bien fait, il fallait accepter les 4x8, accepter les régressions sociales, les licenciements...." qu’ils tournent 7 fois leur langue dans leur bouche, parce que, comme l’a dit l’un des ouvriers Dunlop ce matin une une antenne de radio nationale : "Enfin...Il ne faut pas trop la ramener ici, parce que moi je pense que dans quelques mois, nous on fermera aussi, et que cette nouvelle, c’est une bonne nouvelle pour personne" ---

Qu’ils méditent aussi ce propos d’un syndicaliste de Dunlop : " « Quand la direction présente les résultats du groupe en Europe, Goodyear est classé dernier et nous, on est avant-dernier, glisse amer Wilfried Lebeau, délégué syndical Sud-chimie. Je me dis que si demain Goodyear ferme, on risque d’être les suivants... » Source Courrier Picard ce jour

Que ces oiseaux de mauvais augure se rappellent des reculs sociaux entérinés et faits signer à Continental, par exemple, par la CFTC et la CGC : les 4x8, le retour aux 40 heures et tout le bazar... ! Tout ça pour quoi ?

On a vu le résultat de ces sacrifices ! Il n’a pas fallu 2 ans.

Que dire aussi de General Motors, d’Opel à Anvers... ?

Laissons un peu de temps aux choses, laissons le temps aux actionnaires de préparer la mise en œuvre des mauvais coups élaborés depuis longtemps, et je crains fort qu’on en reparle également sur la ZI Amiens SUD.... (évidemment, et justement, il ne faut surtout pas, leur laisser ce temps...)

Alors les donneurs de leçons, les trouillards, les vendus, les réformistes, de bonne ou de mauvaise foi... qui viennent tirer argument a posteriori de la fermeture annoncée de Goodyear Amiens pour dire aux salariés :" Vous voyez , faut pas vous battre, acceptez les reculs sociaux, acceptez de baisser votre pantalon....", surtout à une époque comme celle que nous vivons, ce sont des dégueulasses et il ne faut pas les écouter.

Ce qui se passe aujourd’hui chez Goodyear, au contraire, confirme la justesse de vue de la CGT Goodyear Amiens Nord, qui depuis le début des propositions de régression sociale a toujours dit que le but des actionnaires, un but prévu de longue date, un but dont témoignaient déjà la vétusté des installations de travail, l’absence d’investissements.... tout ceci corrélé avec les ouvertures d’usines en Europe de l’Est ou ailleurs, c’était de fermer les boites ici à court ou moyen terme.

N’oublions pas non plus la situation sanitaire à Goodyear, avec un scandale de maladies possiblement induites par les HAP/MCR en suspens, des actions engagées par le CHSCT etc. Avec une responsabilité colossale à la clef qui est une autre excellente raison de tout fermer et tout liquider... lors, qui sera à la barre pour représenter Goodyear quand tous les ouvriers cancéreux malades attaqueront, si tout est fermé, comme le questionne justement Mourad Lafitte dans son documentaire "La mort en bout de chaîne" ?

Et si ce syndicat et les employés ne se battaient pas ainsi, il y a longtemps, sans doute, que tout aurait fermé, au Nord, au Sud !

Elle est peut-être là, la réalité.

Il est possible aussi que si Dunlop "tient" et a bénéficié elle de quelques investissements, jusqu’à présent bon gré mal gré, c’est parce-que Goodyear tient dans la lutte !

Eussent-ils tenu tous ENSEMBLE, nous n’en serions peut-être pas là. Mais nous verrons — ( je ne souhaite à personne d’être mis à la rue, c’est évident, même pas aux salariés qui se trompent en faisant le boulot du patronat.)

Alors bien-sûr que l’occasion est trop belle pour les actionnaires, de se gaver encore un peu en effrayant les salariés Dunlop (qui ont déjà montré qu’ils étaient, eux, plus perméables au chantage - et je le dis sans juger car je ne suis pas concernée directement) - un petit retour aux 3x8 , aux 42 heures... dans les semaines à venir ? -, et pourquoi se priver, de faire de la propagande patronale en fermant d’abord Amiens Nord.

Vengeance. Ni plus ni moins. Vengeance contre des salariés et un syndicat qui depuis des années empêche le patronat de faire ce qu’il veut, comme il veut. Ne soyons pas dupes !

Oui, ce syndicat, ces salariés ont eu raison, et cent fois raison, de dire "non" aux chantages du patronat, raison de n’accorder aucun crédit aux promesse des actionnaires !

Raison aussi de se battre comme des pitbulls - de se battre SEULS je précise car on doit souligner que la Confédération nationale ne brille pas par son soutient indéfectible à nos camarades - et ce n’est pas fini !

Oui, ils ont eu raison de faire confiance à leur raison ! (C’est d’ailleurs une des illustrations les plus récentes - il n’y en avait pas eu depuis très longtemps - de la mise en œuvre de certaines théories économiques dans la pratique !)

Et si toutes les collectivités de travail des entreprises menacées, (ou, en voie de l’être), menacées dans leur existence MAIS aussi, dans leurs conditions de travail, dans les salaires.... faisaient de même et tentaient ce pari, si enfin le monde du travail de ce pays percutait ce qui est en train de se passer ici, comme ailleurs, et prenait la mesure exacte des choses, bien des luttes aujourd’hui tangentes prendraient immédiatement une allure plus victorieuse. Car l’union fait la force.

Si vous êtes un salarié qui me lit, n’écoutez pas ceux qui donnent les salariés de Goodyear pour morts et enterrés, n’écoutez pas ceux qui disent qu’ils ont eu tort, qui osent les rendre responsable de ce dont ils vont souffrir, qu’ils risque de SUBIR...

Au contraire, je vous propose un autre exercice, l’exercice de la raison prolétarienne contre l’exercice de la déraison hystérique des portes-voix patronaux - analysons ensemble l’extrait de cet article qui paraissait en avril 2008 dans Usine Nouvelle :

"La direction de Goodyear Dunlop France (2 700 salariés sur ses deux sites mitoyens Goodyear et Dunlop) - d’Amiens a précisé dans la soirée de mardi le contenu de son « projet de réduction de production » de l’usine Goodyear qu’elle présentera aux représentants du personnel le 13 mai lors d’un CCE extraordinaire.

Cette annonce survient à la suite du refus des syndicats de cette usine de signer un accord relatif à une nouvelle organisation du travail (le 4X8), accord signé le 17 mars par les syndicats majoritaires (CGT, FO, CFTC) de l’usine Dunlop située à 50 mètres. Le groupe américain qui produit à Amiens 11 millions de pneus par an - exportés pour 2/3 vers les pays européens - estime que les sites amiénois sont « 25 % plus chers que les sites à environnement comparable en Allemagne ». Il considère que c’est la nouvelle organisation du travail en « 4 X 8 » couplée à un investissement industriel qui devait permettre au complexe picard d’être compétitif.

Il annonce pour le site Goodyear (1400 salariés) une « réduction de la production journalière de pneumatiques tourisme de 38 % en 2008 » ce qui se traduirait par la suppression, à compter de septembre 2008, de 402 postes permanents au sein de cette usine. Se trouvant dans « l’impossibilité de mettre en œuvre un projet de modernisation » sur le site Goodyear, la direction se dit « contrainte » d’envisager ces mesures « compte tenu de la baisse du marché des pneumatiques tourisme à faible valeur ajoutée en Europe de l’Ouest ». " Source Usine Nouvelle 2008

Analysons-le cet extrait d’un magazine "sérieux" : les incohérences, la mauvaise foi.... de la direction.

Qui nous parle de l’Allemagne ("Ach pitite fraulein, groB malheur la fin de la guerre", hein ?) alors qu’elle ne délocalise pas en Allemagne, mais en Pologne, qui nous expliquait déjà tranquillement que le problème n’était pas la vie des gens, mais, noir sur blanc, le taux de profit. Regardons rétroactivement en comparant avec la situation actuelle, la "compétitivité" (sic) du site Dunlop, qui a lui, accepté les reculs sociaux ! Notez comment on annonçait déjà tranquillement que la réduction de la production journalière (donc une VOLONTÉ de la direction) était, de toute manière, mise en oeuvre à hauteur de 38 % ! Ou comment condamner un site - argument qui avait d’ailleurs valu aux Goodyear de faire suspendre les plans et de faire nommer un médiateur... !

Halte à la propagande patronale, à l’intoxication médiatique !

On pourrait en trouver des tas d’autres de ce genre d’exemples.

Pour GOODYEAR, comme pour PSA, pour RENAULT....

Refusons la fatalité, refusons le chantage, et soutenons les salariés menacés dans leurs luttes ! Ne laissons pas salir celles et ceux qui luttent, si les entreprises ferment ce n’est JAMAIS de la faute de ceux qui luttent. Mais bien celle des seuls qui en ont, eux seuls, le POUVOIR, c’est à dire, les actionnaires, les patrons, dans ce pays, bien secondés par les gouvernements de droite et de gauche.

Fraternellement à toutes et tous,

LL

#Goodyear #lutte #CGT #Amiens #licenciements



Imprimer cet article





GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ?
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
1 commentaire
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1
MAKE ROJAVA GREEN AGAIN
dimanche 12 - 11h20
de : Ernest London
Il s’appelait Fiacre Gbédji. Il était guide dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Il n’aura pas d’hommage, pas d’émission spéciale...
samedi 11 - 21h38
de : jean 1
1 commentaire
Malaise dans la police ?
vendredi 10 - 17h38
de : JO
4 commentaires
Vous me demandez pourquoi je suis Gilet Jaune ? (Réponse en vidéo, démonstration, excellent, à partager))
vendredi 10 - 15h02
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite