Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

TVA "sociale", CSG : attention danger

de : FSC via LL
mercredi 4 juillet 2012 - 14h37 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Aujourd’hui la protection sociale (Sécu, retraite) est financée par les cotisations sociales ouvrières et patronales à 55% et cela est insuffisant pour couvrir les besoins.

Il nous faut donc réfléchir à quelle protection sociale, nous voulons pour le monde du travail et surtout quel financement et bien sûr revenir sur les exonérations patronales.

Les maîtres-mots employés par les uns et les autres sont : paiement de la dette, baisse du coût du travail, compétitivité... Et ce malgré le changement de majorité, c’est vraiment le leitmotiv récurrent de ceux qui nous dirigent.

Au temps des esclaves, on déplaçait ceux-ci vers les lieux de production au nom de la compétitivité, au temps de la mondialisation, on déplace les lieux de production vers les pays dont les coûts de main d’oeuvre sont les plus bas.

Pour nous, FRONT SYNDICAL DE CLASSE, c’est toute notre protection sociale qui est remise en cause.

Et en aucun cas, nous ne pouvons accepter le revirement de la C.G.T. concernant la C.S.G.

Depuis toujours la C.G.T. avait pris position pour dire haut et fort que la C.S.G. devait être supprimée, qu’elle était néfaste, injuste, et qu’elle avait été créée en faveur du patronat, car c’est un réel impôt qui touche tous les revenus... La C.G.T. avec raison s’y était donc opposée en menant l’action avec les salariés(ées), en les invitant à signer des pétitions.

Aujourd’hui, la C.G.T. déclare qu’elle veut « transformer » de fond en comble la CSG...

Que se passe-t-il ? Quel revirement de situation ? Pourquoi la C.G.T. trouvait cette mesure mauvaise, alors qu’aujourd’hui dans ses écrits, elle approuverait cet impôt que les salariés paient deux fois (une fois par une cotisation sociale supplémentaire et une 2ème fois, car cette retenue est réintégrée pour déterminer le salaire imposable).

Chérèque, au nom de la C.F.D.T. et de la « compétitivité » indique sa préfèrence pour une augmentation de la CSG pour financer la politique familiale. Une telle proposition exonère le patronat des cotisations correspondantes. Le Medef revendique la suppression de 5.4 % de cotisations allocations familiales afin de relancer la compétitivité des entreprises ! Une belle similitude de point de vue, n’est-ce-pas ?

LA C.G.T. a démontré à maintes reprises que la CSG de 2009 a rapporté 82 milliards d’euros qui ont été payés par 82 % des salariés (ées), retraités, demandeurs d’emplois, malades et invalides.

Et en 2010, avec 84 milliards d’euros, ce sont les mêmes catégories sociales qui à 88 % ont payé cette C.S.G. !

Il est évident que cette C.S.G a des conséquences dramatiques pour l’accès aux soins et sur le pouvoir d’achat. Les trois quarts du produit de la C.S.G, créé par le gouvernement Rocard sont issus des revenus d’activité (ce qui veut dire que si on ajoute les retraites, les indemnités journalières etc.) ce sont bien les salariés(ées) qui une fois de plus casquent. et lorsque cette C.S.G. fut mise en place, cette création a rompu avec la logique originelle et a réduit la part de cotisations du mode de financement patronal.

N’oublions pas que notre système de protection sociale est encore une exception dans le monde, par rapport a beaucoup de pays où rien n’existe.

La situation actuelle du financement est l’héritage des ordonnances de 1945, mises en application par le CNR dans une situation plus difficile qu’aujourd’hui.

Nous ne pouvons laisser détruire cela au nom du marché et du profit.

Dans tous les cas, ne cédons sur le financement de notre protection sociale en acceptant la C.S.G. ou la TVA dite sociale : l’une comme l’autre doivent être mises au placard.

Un syndicat digne de ce nom, ne doit en aucun cas, entrer dans cette mascarade d’échanger l’une pour l’autre. Face à nos adversaires de classe, nous devons rester ferme, et bec et ongle, préserver notre système social, basé sur la solidarité.

La classe ouvrière et les syndicats sensés la représenter ont un rôle important dans cette lutte.

Ne perdons jamais le cap, nos adversaires de classe, le patronat et la finance avec ses alliés des gouvernements successifs, nous ont déjà fait subir de nombreux reculs.

Rappel :

 nous sommes les 99 % qui faisons vivre le 1 % des plus riches, qui sans le travail créateur de richesses, ce 1 % ne pourrait vivre.

 les exonérations de cotisations sociales pour le patronat par l’état depuis leurs créations en 91 jusqu’en 2010, représentent 318,8 milliards d’euros, l’état qui depuis cette date devait reverser à la sécurité sociale cette somme, n’en a reversé que 276,7 milliards d’euros. Alors que nous, travailleurs, retraités, depuis l’origne nos cotisations sont toujours retenues sur nos paies, ou retraites.

Toutes et tous ensemble, condamnons fermement le financement de la protection sociale par la TVA, la CSG ou par l’impôt (dont les tauliers rêvent d’effectuer le prélèvement à la source directement sur les salaires).

D. G. (CGT) pour le FSC

http://www.frontsyndical-classe.org...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
TVA "sociale", CSG : attention danger
4 juillet 2012 - 17h20

Sarko avait essayé, Hollande reprends la balle au bond, Melenchon et ses amis des syndicats sont aux abonnés abscent...

http://2ccr.unblog.fr/2012/01/05/tv...



TVA "sociale", CSG : attention danger
4 juillet 2012 - 20h58 - Posté par

la Mélanche ?? les a bien b....sés les franchouilles , il a gueule

de l’emploie en plus ,comment peut-on si laisser prendre ? c’est un

mystère , remarquer que si l’on écoute attentivement dans notre

entourage , ben ...ouais .. mais sur tout le territoir ,ça fait

beaucoup .Hééééé ....les ballaciao un bouquin a écrire d’urgeance

"quand la France s’éveillera "


TVA "sociale", CSG : attention danger
5 juillet 2012 - 10h15 - Posté par RICHARD PALAO

La part des impôts pour financer la sécurité sociale ne cesse d’augmenter : taxe sur les alcools, CSG , etc ... au détriment de l élargissement de l’assiette des cotisations : primes diverses , parachute doré , stock options , revenus du capital , qui sont exonérés de charges sociales , à cela s’ajoute les éxonérations de cotisations pour les entreprises , ces cadeaux faits au plus riches et aux entreprises sont à l origine du déficit de la sécu , selon la cour des comptes le manque à gagner s’élève à 4 milliards d’euros par an !!!

de plus une politique qui viserait à supprimer les licenciements boursiers et créatice d ’emploi permettrait de faire rentrer des millions d’euros de cotisations .

la fiscalisation du financement de la sécurité sociale est injuste car elle frappe tout le monde au même niveau (comme la TVA) y compris les plus pauvres et les retraités , et elle est dangereuse , car cela signifie une plus grande main-mise de l’état sur la sécurité sociale et écarte ebcore plus les travailleurs de la gestion de ce qui est leur bien commun .

Je suis d’accord avec le FSC pour dire qu’il faut en revenir aux fondamentaux du CNR : chacun doit cotiser selon ses moyens et recevoir selon ses besoins . Pour cela la gestion de la sécu doit de nouveau être de nouveau confiée aux travailleurs par l’intermédiaires de leur représentants élus ( et non pas désignés) , lorsque cela fut le cas , LA SECU N A JAMAIS ETE EN DEFICIT .

La bataille pour reconquérir notre sécu devrait être une priorité , tout comme elle devrait être une priorité pour un gouvernement de "gauche" qui se targue de vouloir rétablir la justice sociale .... et ce n ’est pas en laissant la sécu entre les mains du patronat que cela se réalisera .



TVA sociale, CSG et l’on continue comme de plus belle !
22 août 2012 - 11h03 - Posté par Jaccques-Yves

Quelque soit le syndicat ( CGT ou CFDT ... personnellement il y des choses qui ne peuvent être oubliées (l’action syndicale au niveau de la défense des retraites a été au niveau stratégique très criticable et n’a servi que le gouvernement en place.
La CGT, la CFDT sont aussi les signataires d’une loi sarkoziste relative à la représentativité syndicale qui interdit de manière discriminatoire aux petites organisations (qui peuvent être CGT ou CFDT aussi...) le droit dit de "représentativité"...Alors à partir de ce moment tout est écrit sur cette forme de syndicalisme qui ne représente plus le syndicalisme en général mais un syndicalisme contrôlé par le pouvoir étatique et de là patronal, le droit associatif étant même remis en question !

La représentativité commence dès lors qu’un syndicat est constitué. Mais je suis en quelque sorte hors sujet, toutefois il était important que je me prononce car c’est à la base de se prononcer, de décider et non de subir les volontés dictées par ceux qui contribuent à étouffer les intérêts des citoyens et citoyennes.

Je condamne ici même ces organisations au niveau national (plus particulièrement leurs représentants, responsables en partie de la politique subie actuellement !).
Quant à la CSG il est clair qu’elle devrait être supprimée car elle a un coût pour les salariés et les retraités d’un salaire (d’une retraite) sur un an !

Et, l’on parle de relancer la consommation ?
Ce n’est pas en augmentant sans cesse les taxes, les carburants etc etc que l’on relancera la consommation.

Le mal est bien plus profond : il faut redonner à notre société un avenir (n’est-ce pas Monsieur Hollande !) et ce n’est pas en supprimant des fonctionnaires que l’on donnera confiance aux orientations politiques menées depuis notamment les accords commerciaux internationaux (AGCS etc)...la mafia est bien là !

Les buts poursuis sont misérablement ceux de la politique américaine, et nous subissons TOUS cette politique qui ne sert que des banquiers, des actionnaires, des mafieux !

Avec près de 1800 milliards de dette la France (plus exactement les représentants de la famille politique régnante et de plus en plus...répugnante ... depuis des années pour qui tout est bon pour se remplir les poches au détriment de TOUS) va dans une politique forcée pour la cause avec de forts prétextes (et c’est toujours le même discours : il faut se serrer la ceinture...j’aurai envie d’écrire le collier...

Car en fait cette dette autorise des orientations politiques dans lesquelles les citoyens et citoyennes ne sont que les vaches à lait.

A quand la mise en place du principe pollueur = payeur pour les banquiers et autres affairistes, les actionnaires ne sont pas des travailleurs à ma connaissance mais ils ont le meilleur rôle celui qui frôle aussi l’indécence !

Je termine ici mon commentaire, mais il y a tant à écrire sur les dérives politiques actuelles et programmées tout autant...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite