Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Viva la muerte" ? (video)
de : La Louve
vendredi 21 octobre 2011 - 12h09 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Je mets ici (ci-dessous) , aujourd’hui , à dessein, la Bande Originale du film d’Arabal "Viva la muerte".

Cette comptine danoise, pour les enfants, contraste brutalement et étrangement avec le sujet du film. Mais c’est quand même un film sur l’imaginaire d’un enfant de l’Espagne franquiste (sa mère est une catholique franquiste fervente et son père est un combattant républicain anarchiste...), qui sert évidemment de prétexte à une critique radicale et sans concession du fascisme et qui interroge profondément la lutte antifasciste (et ses membres), à toutes les époques.

Ce film d’Arabal, qui déclencha passions et polémiques à sa sortie, me semble donc, (hélas,dirais-je, car si ce film de 1971, sur les années 30, se trouve encore d’actualité c’est que nous ne progressons pas en près d’un siècle, voire, nous régressons ?) une excellente introduction en ces temps de barbarie et de déraison, sur un sujet que je voudrais soulever ici (en me gardant d’assimilations abusives, je le précise, afin de ne pas être mal interprétée.)

Comme chacun ici le sait sans doute, "Viva la muerte" était le cri de ralliement des fascistes espagnols.

Ce "cri de guerre" fut créé par José Millán-Astray y Terreros un militaire fondateur de la Légion espagnole, dans les années 20. Le même salopard lancera aussi " À mort l’intelligence ! " en octobre 1936 contre le philosophe Miguel de Unamuno à l’université de Salamanque.

Le film d’Arabal, qui m’a marquée à vie quand je l’ai découvert adolescente, est un film absolument inégalé dans la mise en scène qu’il offre de la psychologie et l’exposition des ressorts psychanalytiques du fascisme, et notamment du fascisme espagnol, qui était profondément imbriqué avec le catholicisme (ou plus exactement, la fraction espagnole du catholicisme, qui est encore une chose "à part" dans le catholicisme en général) dans la fraction des masses populaires qui prenait fait et cause contre la révolution et les républicains .

En très résumé, je dirais que le fascisme selon Arabal (et je partage son point de vue), c’est bien l’incarnation d’un Eros profondément soumis à Thanatos.

La mort, le sang, la tripe....de "l’Autre", du "pas comme soi" (en l’espèce sous les traits des Républicains) font littéralement "bander", d’où le très paradoxal "Viva la muerte" (paradoxal car vous avouerez que "Vive la mort", c’est une injonction schizophrénique...)

C’est pourquoi un communiste ne peut pas, ne doit pas, se réjouir de la mort d’un être humain a fortiori dans la mesure en outre où cette mort est œuvre humaine.

C’est impossible. Jouir de la mort, fut-elle celle du dernier des salopards, si cela peut être une tendance universelle de l’inconscient de l’Homme (avec toutes les pincettes que je prends ici pour employer ce terme universaliste), à supposer que cela soit une "pulsion primaire" (qui fonde la légitimité de la l oi du Talion ou de la torture médiévale.....) est une tendance qui doit être combattue intérieurement et extérieurement par chacun d’entre nous lorsque nous y sommes confrontés.

Notez-bien que je ne suis pas du tout non plus dans l’injonction religieuse de pleurer et pardonner au bourreau, au salopard, ni de laver dans la mort toutes ses fautes et ses crimes le cas échéant.

Je dis simplement : mort d’un homme, (d’une femme), a fortiori par exécution, lynchage, torture publique etc, fut il le dernier des pourris sur terre, on ne doit pas se réjouir, non. On peut avoir ce premier sentiment (comme on a, d’ailleurs, inévitablement et très majoritairement, à l’évocation d’un pédophile, une formidable envie et pulsion de lui faire sauter la carafe....) mais là doit s’engager alors, je le pense profondément, le douloureux combat contre soi-même, entre sa raison et sa pulsion.

Cela ne fait pas de nous des êtres privés d’instincts, je ne nie pas que la part d’animalité qui subsiste en nous, si elle est pulsion vitale , est une chose nécessaire, surtout dans nos combats. Non, je dis simplement : on ne jouit pas de la mort.

Si nous, communistes, anarchistes, nous ne combattons pas cela, si nous pouvons nous réjouir bestialement de l’assassinat ou de l’exécution de tel ou tel salopard patenté, sans que cela nous pose de problème de conscience, il faut se dire que nous ne sommes pas sur la bonne voie. Du tout.

Voilà pourquoi aujourd’hui je poste cette BO de ce film.

Si nous sommes capables de penser ou de dire sans ciller "Viva la muerte", cela ne suffit évidemment pas à faire de nous des fascistes, mais cela affaiblit notre "désir de communisme" et surtout, cela affaiblit la possibilité d’une construction communiste, car alors, nous faisons un pas dans la direction de notre ennemi irréconciliable, le fascisme, en embrassant, y compris à notre corps défendant, une partie de ses conditions mentales et psychologiques.

Nous ne construirons rien de bon jamais nulle part si nous nous comportons comme ceux que nous combattons. Et ce n’est pas , encore une fois, ni une injonction à la non violence bébête, ni un appel au renoncement, au faux consensus (pas de consensus avec le fascisme et les fascistes, JAMAIS) c’est à la rigueur un appel à se pencher sur la question de la construction d’un embryon de morale, ou d’éthique, communiste.

Si nous faisons l’économie de cette question dans le mouvement ouvrier toutes nos victoires seront de courte durée, et tout ce que nous construirons sera amené à s’effondrer de nouveau....



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
"Viva la muerte" ? (video)
21 octobre 2011 - 18h06

Le capitalisme et avant lui toutes les systémes d’oppression furent des crimes perpetuels contres les peuples,peuples qui n’ont aucun moyen de se défendre si ce n’est la révolution ,qui est l’emergence de l’amour de l’humanité.
Il est impossible parfois pendant des siecles d’empecher de nuire,de mettre hors d’état de tuer par exploitation,par misére,par guerre ,le pouvoir
.
La rage,la colére ,la vengeance se substituent alors à la lutte et la légitime défense,l’immense colére devant les responsables peut conduire à non seulement se réjouir mais aussi souhaiter la mort de ceux qui la donnent pour s’enrichir et dominer.
Je crois que c’est baboeuf qui a dit",vous nous avez traités comme des chiens ,nous nous rebéllons comme des chiens.
"
Mais nous sommes l’avenir,nous sommes l’aube,nous sommes l’enfant qui naît,nous devons être devant nos pires ennemis comme déja le nouvel agé humain.
C’est tres difficile ,mais c’est nécéssaire de ne pas leur ressembler,ne pas leur faire cette joie de voir en nous le désir de mort ,comme si nous prenions leur armes ,leur outils pour construire notre avenir.
la lutte est aussi contre nous,contre les sequelles séculaires de l’injustice,de l’ecrasement de nos vies,mais c’est aussi une belle victoire sur nous et contre eux d’enfin dire "vive l’intelligence"

Cet effort psychologique necéssite aussi de refuser justement par intelligence ce genre d’explications "l’exposition des ressorts psychanalytiques du fascisme, "tout simplement parcequ’il n’y a pas de matiére psychanalytique fasciste .

ha bon le3eme reich tient au complexe d’eodipe non résolu d’adolf ?ou même de la quasi totalité de l’allemagne ?
je suis certain que le marxisme n’est pas une science mais il rend mieux compte du fascisme qu’une pseudo science .



"Viva la muerte" ? (video)
21 octobre 2011 - 18h17 - Posté par La Louve

Et moi je pense être marxiste et je ne vois pas en quoi c’est problématique de mêler une partie de l’apport de la psychanalyse avec le marxisme, au contraire.

Je n’ai jamais dit que cela devait aller jusqu’à tout expliquer par la psychanalyse ( déformer les propos c’est pas une bonne manière de "construire l’homme nouveau" que vous appelez de vos vœux, comme nous tous d’ailleurs ;)) ni que Hitler = complexe d’Oedipe !

Je dis simplement que le fascisme, (dont , je vous remercie oui, je crois savoir qu’il est un moment du rapport des classes et des fractions des classes entre elles, qu’il est une expression de ce rapport et des contradictions internes du système....), le fascisme exerce une séduction "spéciale" sur les masses (et oui le fascisme est un mouvement POPULAIRE) parce qu’il fonctionne sur des ressorts particuliers de l’être humain pour se propager. Et le "goût du sang" ainsi que la "jouissance de la souffrance", entre autres, font partie de ces ressors.

Toute propagande et toute propagation idéologique fonctionne sur des "ressors". C’est quand même pas nouveau et à moins de vouloir jeter aux orties des Tchakhotine ou des Reich, ce qui, je pense ,serait très dommage, je ne vois pas là de contradiction avec le marxisme !!!!!

Ça ne me semble pas une proposition "dingue"....

LL


"Viva la muerte" ? (video)
22 octobre 2011 - 18h35 - Posté par

la louve nous sommes bien en accord sur l’essentiel devoir de lutter contre nos pulsions barbares et ne surtout pas agir commes nos ennemis.
Cependant quand tu écris :"
Et moi je pense être marxiste et je ne vois pas en quoi c’est problématique de mêler une partie de l’apport de la psychanalyse avec le marxisme, au contraire.

"
je ne suis plus d’accord tout simplement parceque autant l’apport du marxisme est indubitable en sciences humaines,et en économie ,autant l’apport de la psychanalyse en psychologie est nulle et faux.
Les preceptes psychanalytiques sont ou bien faux ou bien ne sont pas nouveaux.

Par exemple l’universalité du compléxe d’oedipe et faux !
et je n’ai pas dit que ton explication du fascisme s’expliquait par lui,mais quetoute explication psychanalityque du fascisme était nulle et fausse.
Quel apport la psychanalyse est utile pour comprendre le fascilsme ?

j’aimerais en connaître un seul.
Quel apport crois tu que l’astrologie améne à la compréhension du big bang ?


"Viva la muerte" ? (video)
22 octobre 2011 - 21h48 - Posté par La Louve

Je ne vois pas ce qui te permet de dire que tout concept psychanalytique serait "faux".

Balancer que "le complexe d’Oedipe est faux" c’est un peu court pour me convaincre. Je ne pense pas qu’il soit faux. Je pense qu’il est juste mais circonscrit à une certaine partie de l’humanité parce que la psychanalyse a failli à être universelle en ne tenant compte ni des origines ethnico-culturelles du sujet, ni des questions de classe. Et je crois que la question de savoir si l’inconscient a une classe ou pas , est tributaire des origines ou pas, est une question importante sur laquelle pour le coup la psychanalyse freudienne (parce qu’il y a d’autres développement ultérieurs qui ouvrent des perspectives intéressants, notamment dans l’ecole marxiste de la psycha) a trouvé sa propre limitation...

 ;)


"Viva la muerte" ? (video)
23 octobre 2011 - 12h22 - Posté par

tu écris :
"Je ne vois pas ce qui te permet de dire que tout concept psychanalytique serait "faux"
Ce n’est pas ce que je dis,relis moi bien
.
C’est l’universalité de ce concept que Freud affirme qui est faux .
Il n’est aucunement universel.

Et comme la psychanalyse repose sur ce concept (pas le seul) c’est une part colossale de cette théorie qui s’écroule totalement.

De plus même dans le cas ou des enfants préférent le parent de sexe opposé,rien ne permet scientifiquement d’en déduire un contenu sexuel absolument rien.
Je ne reviens pas ici sur le mensonge de Freud sur le cas d’anna .O sois disant guérie alors qu’elle est enfermée dans un clinique avec tous ses symptomes .

alors que ce cas, freud en fait le cas fondateur de sa théorie !
Faut il encore soutenir une pseudo science .
tu ne m’as pas répondu sur l’apport de la psychanalyse dans l’étude du fascisme...

il me semble que quelques lectures :Sulloway,Grunbaum,Borch jacobsen ,Bouveresse,éviteraient à bien des gens de perdre leu temps avec une charlatanerie.


"Viva la muerte" ? (video)
21 octobre 2011 - 19h18 - Posté par A.C

on rappelle aux jeunotsl’épisode ?

Millàn Astray,prononce à l’ Université de Salamanque un discours d’une violence inouïe. Il vitupère contre les Catalans et les Basques, » véritables cancers de la nation », et il termine par un nouveau slogan : «  Espagne une ! Espagne grande ! Espagne libre ! ».

C’est alors que le public applaudit avec acquiescement, que MIGUEL de UNAMUNO se lève. Il est très pâle :

« Vous attendez tous ce que je vais dire. Vous me connaissez et savez que je ne peux garder le silence. Il y a des circonstances où se taire est mentir. Car le silence peu être interprété comme une approbation. Je voudrais ajouter quelque chose au discours, si on peut l’appeler ainsi, du général Millàn Astray, présent ici parmi nous.
Ne parlons pas de l’affront personnel que m’a fait subir sa violence vitupération contre les basques et les catalans. Je suis moi-même né à Bilbao. L’ évêque aussi, que ça lui plaise ou non, est Catalan de Barcelone ».
Comme un diable sorti de sa boite, rouge de colère , Millàn Astray se dresse et hurle :
« VIVA LA MUERTE ! » .

Une colossale clameur s’élève de la foule, où il est malaisé de distinguer à qui elle s’adresse. UNAMUNO reste impassible, il attend que le silence revienne pour poursuivre :

« Je viens d’entendre ce cri morbide et dénué de sens : Vive la mort ! Et moi qui ai passé ma vie à façonner des paradoxes qui ont soulevé l’irritation de ceux qui ne saisissent pas, je dois vous dire en ma qualité d’ expert, que ce paradoxe barbare est pour moi répugnant

. Le général Millàn Astrey est un infirme. Disons-le sans arrière-pensée discourtoises, il est invalide de guerre.

Cervantès l’ était aussi. Malheureusement, il y a aujourd’hui beaucoup trop d’infirmes. Il y en aura bientôt encore plus si Dieu ne nous vient pas en aide. Je souffre à la pensée que le général Millan Astreay pourrait fixer les bases d’une psychologie de masse. Un infirme qui n’a pas la grandeur spirituelle d’un Cervantès recherche habituellement sont soulagement dans les mutilations qu’il peut faire subir autour de lui. Cette Université est le temple de l’intelligence, et j’en suis un grand prêtre. C’ est vous qui profanez son enceinte sacrée, vous vaincrez parce que vous possédez plus de force brutale qu’il vous en faut. Mais vous ne convaincrez pas car, pour convaincre, il faudrait avoir ce qui vous manque :
La raison et le droit dans la lutte.

Je considère comme inutile de vous exhorter à penser à l’ Espagne . J’ai terminé. »

...
A.C



"Viva la muerte" ? (video)
21 octobre 2011 - 19h21 - Posté par La Louve

Merci beaucoup, Alain. Je ne trouvais pas le discours de Unamuno...


"Viva la muerte" ? (video)
21 octobre 2011 - 21h06 - Posté par paul

euh... pourquoi spécialement aux jeunots ?
non, j’dis ça hein...

moi, je sais qu’une chose c’est que dès que l’on militarise une situation, ça tourne à l’horreur.
moi propos n’est pas non violent non plus.
mais tout simplement psychologique. dès qu’on donne une occasion à des esprits de s’exprimer de façon armé, la violence qui avait déjà existé comme moteur des élans de contestation, de manifestations jusque là non armée, mais qui avait déjà embrouillé les esprits de dynamique chaotique, réactionnelle, où l’on ne prend plus de distance à l’égard de ce qu’on voit et entend de l’autre qui s’exprime, et où l’on s’exprime du tac au tac et de façon globalement mimétique, prend une ampleur sans précédent avec la domination du climat par le danger de mort du fait des armes.

il est évident pour moi que la transition de régime ne puisse se faire par les voies du vote prétendument démocratique à l’américaine comme viennent de le lancer les traitres bourgeois avec leur primaire (ça n’a pas l’air mais ce sont encore les ps qui viennent de doubler la droite dans l’américanisation de l’europe). il n’y a plus de choix de changement politique par l’intermédiaire du système d’oligarchie bourgeoise jusque là pratiqué.
donc il faut en passer par un changement hors vote.
sauf que là
les imaginations jusque là bridées et frustrées sont automatiquement tentées par la violence, c’est à dire le viol, l’anéantissement, du discours de la conscience prenant de la distance AVANT l’action.
et que donc ça risque automatiquement de déboucher sur une catastrophe humaine et sociale.
ces mécanismes sont très bien connus des instances internationales qui ont fabriqué les prétendues révolutions arabes dont celle de libye.
ils font exactement ce que je décris comme crainte de ma part.
ils utilisent précisément tous les mécanismes érotiques des frustrations populaires afin d’en manipuller l’énergie autodestructrice.
ce que nous voyons en fait dans ces pays, avec ce dernier lynchage, c’est le plan de destruction totale des économies culturelles populaires afin d’interdire toute construction démocratique.


"Viva la muerte" ? (video)
21 octobre 2011 - 21h07 - Posté par vieux louveteau

Salut La Louve,
j’apprécie souvent tes articles et partage tes positions, encore une fois tu place l’éthique révolutionnaire à un très haut niveau. Les staliniens mal repentis et autres septembrisseurs potentiels devraient en tirer lecon car si la violence (révolutionnaire) est parfois nécessaire, la brutalité ne l’est jamais.






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent envers vous. Confucius
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite